Entretien publié dans l'Echo de la Vallée

Mis à jour : 7 avr. 2019

Voici un entretien donné au journal l'Echo de la Vallée dans lequel je retrace mon parcours, mon activité de masseuse - thérapeute et mes projets pour l'avenir.

Bonne lecture !



EDLV : Bonjour Christine, pourquoi ce nom : «Léger comme une plume» ?

Christine : Bonjour Sandrine, la plume est l’expression de la liberté, être imperméable aux intempéries ! Je pense à mon ami savoyard qui me dit toujours : «Y’a rien là !» Cette petite phrase anodine permet de prendre du recul et de relativiser sur beaucoup de problématiques. La plume est aussi la symbolique de la spiritualité, la créativité, le courage et la douceur. Tout ce qui correspond à ce que je veux apporter. Lorsque ce nom a trotté dans ma tête, il se trouve que le soir même j’ai une amie qui est venue se faire masser et je lui ai demandé ce qu’elle voulait. Elle m’a répondu : «je veux être légère comme une plume». La question ne s’est plus posée !



EDLV : Peux-tu nous dire comment tu es devenue masseuse ?

Christine : J’y suis arrivée par hasard ! Comme tout mon parcours d’ailleurs ! Suite à un changement d’orientation, je me suis connectée encore plus à la nature avec des marches méditatives. Marcher est ressourçant et énergisant. J’ai fait de belles rencontres, qui m’ont amenée aux massages. J’en profite d’ailleurs pour remercier les personnes qui m’ont encouragée (elles se reconnaîtront !) et tout particulièrement Emmanuelle Deflon qui m’a parlé de l’école où je me suis formée. Elle me connaît bien et savait avant moi que cette orientation allait correspondre à mon caractère et à mon chemin. Christian Roulin, lui, m’a permis de comprendre et de réaliser où était ma place et quelle fonction j’avais envie d’exercer.


EDLV : Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce métier ?

Christine : Ce qui me plaît le plus c’est de prendre soin des autres. J’aime contribuer au bien-être qu’une personne veut s’accorder, lui procurer une bulle de bonheur, une pause revigorante. Lorsque l’on se sent bien, et «léger comme une plume», ça joue sur le moral et celui des autres. J’aime échanger et partager avec mes clients et j’ai beaucoup de bienveillance et d’énergie !


EDLV : Comment conseilles-tu tes patients pour le choix du massage, avec les nombreuses prestations que tu proposes ?

Christine : Je leur demande tout simplement ce qui les amène et si c’est leur première fois, je suis à l’écoute. Ensuite on fait le point ensemble et je les conseille.


EDLV : Quel genre de massages aimerais-tu développer ?

Christine : J’ai envie de développer la pratique tibétaine (le lien entre le corps, les émotions et l’esprit). Cette philosophie est tellement différente de la nôtre... Si je peux la partager avec des personnes qui sont en demande, c’est top ! La pratique tibétaine est tellement complète et intéressante.


EDLV : Quel genre de massage conseillerais-tu aux lecteurs de l’Écho de la Vallée et pourquoi ?

Christine : Soyez curieux ! Apprenez à vous connaître et à identifier vos besoins. Je ne ciblerai pas forcément un massage en particulier, mais plutôt le temps que l’on veut bien se donner : entre le relaxant de 1h ou 1h30, la réflexologie indienne, la détente des articulations ou le massage du dos,

Christine - Léger comme une Plume

etc, il y a une solution pour chacun !


EDLV : Quels sont tes projets à venir ?

Christine : De développer mon activité, de continuer à me former au massage tibétain : le «Ku Nye», qui est à la fois ancien et adapté aux maux de notre temps : le stress, l’anxiété, il dénoue les tensions physiques, agit sur les blocages émotionnels et énergétiques. Parallèlement, je suis les cours de médecine traditionnelle tibétaine, cela va me prendre encore minimum 4 années. À ce propos, je serai en formation du 26 février au 4 mars et je reviendrai encore plus riche d’expériences. Tout cela me passionne, c’est une magnifique aventure !

EDLV : Comment fait-on si on a besoin d’un massage ?

Christine : N’hésitez pas à m’appeler pour prendre rendez-vous, ou me laisser un mail. Je vous reçois au restaurant l’Abbaye à Abondance pour tout l’hiver (Merci à eux de m’accueillir !), j’ai aussi la possibilité de prendre des rdv sur Thonon les mardis et samedis, merci Olivier et Véronique ! Je me déplace à votre domicile à partir de 3 massages demandés, ainsi que pour toute personne à mobilité réduite, avec un massage adapté. Il faut une salle chauffée et assez grande pour pourvoir m’accueillir. (Par S.C/EDLV)

LÉGER COMME UNE PLUME

Christine Deschodt

06 06 46 35 26

deskchris74@gmail.com

  • Facebook - White Circle

©2019 by Léger comme une plume