Le genèvrier


Promenade en forêt ce matin, je pense à mon amie Colette, qui m'a parlé l'année dernière de la baie de genévrier. Je décide ce matin d'aller à sa recherche!


Les jeunes pousses tendres peuvent être ajoutées aux salades. Quant aux jeunes pousses séchées, elles constituent un excellent thé. Ce sont cependant les baies que l'on consomme généralement. . Par ailleurs, pour rafraîchir l'haleine, il n'y a rien de mieux que de croquer une ou deux baies fraîchement cueillies. Leur saveur prononcée de conifère étonne tout d'abord, mais on s'y fait très rapidement.

Les baies sont particulièrement utiles pour soigner l'arthrite, la goutte et toutes les maladies rhumatismales. D'ailleurs, à cet égard, la cure de genièvre est à l'automne ce que la cure de pissenlit est au printemps. Il s'agit d'un traitement fort connu en Europe. Il semblerait qu'à la longue, cette double cure ait pour effet d'augmenter la mobilité des membres ou des parties atteintes, et d'atténuer leur raideur tout en limitant le risque de formation de nouvelles lésions. Toutefois, le traitement n'est efficace que lorsqu'on lui reste fidèle et qu'on le suit année après année.

Jetez une bonne poignée de baies moulues dans l'eau chaude du bain. C'est supposé être génial pour soigner les rhumatismes. Pour renouveler l'air de la maison, faites brûler quelques baies dans une assiette métallique ou directement sur le rond du poêle.

On prend les baies en infusion à raison de 20 g à 30 g par litre d'eau. Infuser dix minutes. Prendre trois tasses par jour. On peut aussi les moudre et les absorber avec de l'eau, à raison de cinq à dix baies par jour.

Merci la nature !!!

LÉGER COMME UNE PLUME

Christine Deschodt

06 06 46 35 26

deskchris74@gmail.com

  • Facebook - White Circle

©2019 by Léger comme une plume